Visites guidées Paris : La Belle Vitry’N

Ce week-end il était possible de visiter les 150 m² de murs d’une petite maison de Vitry, décorée par une dizaine d’artistes. Des stands dédiés à des d’associations locales, une exposition, ainsi que des ateliers pochoirs pour les enfants et des dj-sets étaient aussi proposés. C215, l’artiste pochoiriste vitriote a parrainé l’évènement et devait d’ailleurs y peindre un mur mais un ami graffeur italien, Peeta, est finalement venu le remplacer. En effet, quelques artistes internationaux avaient aussi fait le déplacement, notamment les néerlandais Ives One et Doppie.

Cette initiative revient à quatre familles, amies depuis une vingtaine d’années, qui ont décidé de s’installer sur le terrain où la maison sera bientôt détruite. Ils sont à l’origine d’un projet d’habitat participatif pour remplacer la petite maison ayant appartenue à un couple de retraités (pour en savoir plus, consulter leur page : http://bigbangparticipatif.fr/site/). La nouvelle habitation sera d’ailleurs elle aussi décorée par des artistes. L’un des murs faisant face à une école, il n’est pas possible d’y percer des fenêtres. Qu’à cela ne tienne, les nouveaux propriétaires auront un mur extérieur décoré et les élèves de l’école une belle fresque à regarder ! Les projets ont apparemment déjà été choisis et peut-être qu’ils feront eux-aussi l’objet d’un partage auprès du public. D’ici là il s’est murmuré dans les murs de la maison qu’une nouvelle ouverture express serait peut-être proposée en avril, et peut-être pour découvrir de nouveaux décors!

Tous les espaces de la maison ont été investis, même les meubles et l’électroménager. Quelques murs du jardin de 800 m² ont également été remplis de couleurs. C’est une vraie collaboration entre les artistes qui était proposée. Des thèmes ont été choisis et les murs ont été répartis entre les artistes qui ont ensuite pu intervenir sur les murs de leurs collaborateurs. On y trouve de l’abstrait, du figuratif, des affiches et du pochoir, formant des pièces très colorées dont les murs, sols, étagères et même dessous d’escaliers sont recouverts. Parfois même en regardant l’enfilade de pièces on voit se dessiner des anamorphoses !

Plusieurs murs étaient recouverts des fresques de la jeune artiste, Lady Jday, dont le site Internet affiche cette citation : « Je peins des femmes qui ont la rage au cœur, la rage de vivre, la rage de vaincre ». Ses visages féminins très colorés présentés en gros plan, prenaient de la place dans cette maison, une place méritée, pour, comme le dit l’artiste : « rappeler combien peut être difficile la vie de ces femmes, confrontées aux violences en tout genre, celles exercées par les hommes mais aussi, d’une manière plus générale par la société qui leur attribue une place si peu en concordance avec leur nombre et leurs capacités ». Lady Jday peint la plupart du temps (sur toile, avec des pinceaux ou avec ses doigts !) mais pratique aussi la photographie. Elle précise aussi que son art risque d’évoluer bientôt et notamment vers la vidéo (Son site est par ici : http://www.ladyjday.com/).

Rendez-vous peut-être en avril pour découvrir les nouveaux décors de cette petite maison qu’on a nommé la « Tour 13 vitriote » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *