IMG_4695
Lady JDay et Pearl

Bonjour à tous!

Ce week-end il était possible de visiter les 150 m² de murs d’une petite maison de Vitry, décorée par une dizaine d’artistes. Des stands dédiés à des d’associations locales, une exposition, ainsi que des ateliers pochoirs pour les enfants et des dj-sets étaient aussi proposés. C215, l’artiste pochoiriste vitriote a parrainé l’évènement et devait d’ailleurs y peindre un mur mais un ami graffeur italien, Peeta, est finalement venu le remplacer. En effet, quelques artistes internationaux avaient aussi fait le déplacement, notamment les néerlandais Ives One et Doppie.

Cette initiative revient à quatre familles, amies depuis une vingtaine d’années, qui ont décidé de s’installer sur le terrain où la maison sera bientôt détruite. Ils sont à l’origine d’un projet d’habitat participatif pour remplacer la petite maison ayant appartenu à un couple de retraités (pour en savoir plus, consulter leur page : http://bigbangparticipatif.fr/site/). La nouvelle habitation sera d’ailleurs elle aussi décorée par des artistes. L’un des murs faisant face à une école, il n’est pas possible d’y percer des fenêtres. Qu’à cela ne tienne, les nouveaux propriétaires auront un mur extérieur décoré et les élèves de l’école une belle fresque à regarder ! Les projets ont apparemment déjà été choisis et peut-être qu’ils feront eux-aussi l’objet d’un partage auprès du public. D’ici là il s’est murmuré dans les murs de la maison qu’une nouvelle ouverture express serait peut-être proposée en avril, et peut-être pour découvrir de nouveaux décors!

Tous les espaces de la maison ont été investis, même les meubles, la cheminée et l’électroménager. On voit même encore les dessins du papier peint démodé sous la couche d’aérosol. Quelques murs du jardin de 800 m² ont également été remplis de couleurs. C’est une vraie collaboration entre les artistes qui était proposée. Des thèmes ont été choisis et les murs ont été répartis entre les artistes qui ont ensuite pu intervenir sur les murs de leurs collaborateurs. On y trouve de l’abstrait, du figuratif, des affiches et du pochoir, formant des pièces très colorées dont les murs, sols, étagères et même dessous d’escaliers sont recouverts. Parfois même en regardant l’enfilade de pièces on voit se dessiner des anamorphoses !

Parmi les artistes, il y avait trois femmes, plutôt rares dans le monde du graffiti. Plusieurs murs étaient recouverts des fresques de la jeune artiste, Lady Jday, dont le site Internet affiche cette citation : « Je peins des femmes qui ont la rage au cœur, la rage de vivre, la rage de vaincre ». Ses visages féminins très colorés présentés en gros plan, prenaient de la place dans cette maison, une place méritée, pour, comme le dit l’artiste : « rappeler combien peut être difficile la vie de ces femmes, confrontées aux violences en tout genre, celles exercées par les hommes mais aussi, d’une manière plus générale par la société qui leur attribue une place si peu en concordance avec leur nombre et leurs capacités ». Lady Jday peint la plupart du temps (sur toile, avec des pinceaux ou avec ses doigts !) mais pratique aussi la photographie. Elle précise aussi que son art risque d’évoluer bientôt et notamment vers la vidéo (Son site est par ici : http://www.ladyjday.com/). Une pièce, l’ancienne chambre, avait aussi été décorée par le couple d’artistes Bebar et Lalasaïdko, témoignant que deux univers artistiques différents, le graff et le kawaï, peuvent se réunir.

Rendez-vous peut-être en avril pour découvrir les nouveaux décors de cette petite maison qu’on a nommé la « Tour 13 vitriote » !

Quelques photos :

IMG_4728

La cuisine/The kitchen

 

IMG_4736

Anamorphose entre deux murs / Anamorphosis between two walls 

IMG_4726

Le jardin/ The garden

 

This weekend it was possible to visit the 150m2 of walls of a small house in Vitry, decorated by a handful of artists. Stands dedicated to local organisations, an exhibition, as well as stencil workshops for children and dj sets were also on offer. C215, the stencil artist, from Vitry himself, sponsored the event and was in fact supposed to paint a wall, but was replaced in the end by a friend, the Italian graffiti artist Peeta. Several international artists had also made the trip, including the Dutch Artists Ives One and Doppie.

This initiative was the idea of four families, who have been friends for around twenty years and who decided to settle on the land where the house would soon be destroyed. They began a cohousing projet to replace the small house which belonged to a retired couple (to find out more, you can visit their website : http://bigbangparticipatif.fr/site/). The new house will also be decorated by artists. As one of the walls faces a school, it was not possible to install windows. However this means the new owners will have a decorated outside wall and the school children a great mural to admire! The projects have apparently already been chosen and perhaps they will also be shared with the public. Until then, rumour has it that a new viewing will be possible in April, with perhaps new decorations to be discovered!

Every inch of the house was taken over, even the furniture, the fireplace and household appliances. We still can see the patterns of the old-fashioned wallpaper under the coasts of spray cans. Several walls of the 800m2 of garden have also been filled with colours. It really was a true collaboration between artists that was on display. Themes were chosen and the walls were distributed between artists who were then able to contribute to the walls of their collaborators. There is abstract, figurative, posters and stencil, which combine to make vividly colored representations that cover the walls, floor, shelves and even below the staircase. 

Among the artists, there were three women, quite rare in the world of graffiti. Several walls were covered by murals by the young artist Lady Jday, whose website carries this quote: « I paint women who have a rage in their heart, a rage for life, a rage to overcome « . Her close-up of female faces painted with bright colors, took up a prime position within the house, a deserved place, so as to, in the words of the artist: « remind us how difficult the life of these women can be, confronted with all types of violence, those carried out by men, but also more generally by society which does not take into account their number or their ability. » Most of the time Lady Jday paints (on canvas, with brushes or even with her fingers!) but is also a photographer. She points out that her art might soon evolve and more specifically towards video (her website is here:  http://www.ladyjday.com/). The former bedroom was decorated by a a couple of artists, Bebar and Lalasaïdko who showed that it was possible to reunite two universes: kawaï and graffiti. 

Maybe see you in April to discover the new decorations of this small house which has been dubbed the « Tour 13 of Vitry » !

IMG_4746.JPG

La Chambre / Bedroom : Bebar and Lalasaïdko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *