img_0835

Vinie et Reaone – Natural Vibration

Depuis quelques mois, dans cette partie si paisible, si agréable et si calme de Malakoff, est présentée une exposition qui va vous retourner la tête! Depuis peu, des artistes y déambulent pour se rendre à leur nouveau QG. La Réserve est un ancien hangar désaffecté où sont exposées les œuvres urbaines d’une trentaine d’artistes. Même si vous n’êtes pas accros à l’art urbain, le lieu vaut le détour, l’ambiance décontractée – presque de vacances –  y règne à l’extérieur. Un coin bar où un barman s’active pour remplir votre bière fraîche afin que vous profitiez au maximum des sofas extérieurs.

img_0771

L’exposition est articulée tel un grand huit afin que vous n’en sortiez jamais. Que ce soit en haut, en bas, à droite ou à gauche, il vous faudra être attentif car les œuvres sont étalées et parfois même vous capturent comme Nosbestomac, l’estomac géant de Nosbé qui vous propose une balade dans son estomac où on y fait de drôles de rencontres donc ouvrez grand vos yeux ! Dans l’exposition, vous passerez d’un estomac à l’intérieur d’un cerveau féminin en passant par une forêt verdoyante.

img_0800

Nosbé

Dans le noir de la forêt, on voit le blanc des yeux de ses voisins puis le sourire des visiteurs lorsqu’ils observent les photos, les textes, les dessins et graffitis d’Iza Zaro qui nous laisse entrer dans son cerveau d’où le titre L’identité d’une blonde.

img_0856

Iza-Zaro

Les couleurs vives de l’artiste Mart-aire attirent les enfants qui s’imaginent tout de suite dans la maison qu’a imaginé l’artiste argentin en recréant une devanture de maison où se retrouvent quelques personnages colorés et qui nous donnent envie d’habiter à côté. Cette œuvre contraste par ses couleurs avec l’œuvre de Corona, l’imprononçable Kinelimulanthrope – composée avec l’artiste Jean Lloveras – dans laquelle l’artiste oppose l’homme ancien et moderne. Cette opposition se reflèterait peut-être dans la scénographie d’où le face à face que se font Kinelimulanthrope et Une maison pleine de nous tous – l’œuvre de Mart-aire – .

img_0880

Mart-aire

On termine par un couple d’artistes parmi nos préférés : Jana & J’s qui représentent des couples enlacés devant leurs traditionnels représentations de barres d’immeubles.

img_0887

Jana & J’s

Vous retrouverez l’inratable, l’incontournable et le très souriant M. CHAT qui trône au-dessus de l’entrée, sortit de l’imaginaire de Thoma Vuille dont la première œuvre est apparue en 1997 à Orléans. Comme à son habitude il se trouve à un endroit perché, que seul lui peut atteindre grâce à ses ailes…

On vous laisse découvrir le lieu, l’ambiance, le personnel et les œuvres qui rappellent que l’art de rue est accessible à tout le monde pour la modique somme de 3€. N’ayez crainte de louper l’endroit, une multitude d’œuvres de street art notamment quatre félins surveillent l’endroit où fourmillent de nombreux curieux.

img_0767

Site Web : http://www.expo-legrand8.com/

Jusqu’au 30/10/2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *